EA 4025EA 4025

Université d'Artois

MEDEE

 

iCagenda - Calendar

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La position du LSEE dans la Communauté du Génie Electrique

Le LSEE est connecté aux acteurs institutionnels et fédératifs, régionaux et nationaux, investis dans la recherche en Génie Electrique. Les liens se sont tissés à plusieurs niveaux afin de répondre efficacement aux défis scientifiques. 

 

 

Le LSEE est membre fondateur de MEDEE (« Maîtrise Energétique Des Entrainements Electriques »), pôle de recherche appliquée dans les domaines du Génie électrique et de l’Energie. Le pôle se positionne sur les applications «  fortes puissances » et industrielles. MEDEE a été créé sous une forme associative en 2010 par des industriels nationaux implantés dans le Nord, des PME et des laboratoires de recherche régionaux. MEDEE est organisé et fonctionne sur le modèle des Pôles de Compétitivité. 

Le LSEE est membre du GDR SEEDS. Des membres du LSEE sont investis dans les Groupes de Travail "Machines Hautes Températures" et "Bruits et Vibrations" de SEEDS.

ISEF 2009


Les collaborations s'étendent hors du territoire national : les Professeurs invités au laboratoire chaque année permettent d'établir des relations débouchant sur des publications sur des sujets communs.

Un témoin du rayonnement du LSEE est l'organisation de la conférence ISEF (International Symposium on Electromagnetic Fields) qui a réunit, en 2009, plus de 270 chercheurs.

Deux évènements majeurs rythment les années 2017 et 2018 :

  • Le laboratoire a organisé en mai-juin 2017 les Journées SEEDS - JCGE (Jeunes Chercheurs en Génie Electrique).
  • En 2018, c'est à Arras que sera organisée la conférence EPNC (Electromagnetic Phenomena in Non-linear Circuit) par l'équipe du LSEE. La dernière édition de ce symposium biennal, organisé pour la première fois à Poznan en 1972, s'est tenu à Helsinki en juin 2016. Il a regroupé près d'une centaine de chercheurs.
  •  

Les conférenciers présents à Helsinki pour l'édition 2016 d'EPNC

 

Enfin, chaque année, des Professeurs invités d'universités prestigieuses sont accueillis au LSEE pour nouer des relations entre laboratoires. La carte ci-dessous recense les établissements desquels viennent nos collègues étrangers. Récemment, K. KOMEZA, P. DULAR, S. SIRKA ou encore J. SYKULSKI sont venus au LSEE pour échanger autour de collaborations existantes ou naissantes.

Le soutien fort de l'Université d'Artois est essentiel pour permettre de financer la venue de nos collègues étrangers et ainsi tisser des relations inititrices de recherches et projets communs. Depuis 2014, ce sont 4 à 6 collègues qui viennent au LSEE.

 

Collaborations avec les universités étrangères

Université Technique de Lodz (Pologne)      http://www.p.lodz.pl/index.htm

Ecole Supérieure d'Informatique de Lodz (Pologne)      http://wsinf.edu.pl/        

Université de Maribor (Slovenia)      http://www.uni-mb.si/     

Université u Rimouski (Quebec)      http://www.uqar.ca/

Université Mohammed Premier u Oujda (Maroc)      http://webserver1.ump.ma/

Ecole d'Ingenieurs de Monastir (Tunisie)      http://www.universites.tn/

Faculté des Sciences et Techniques de Marracech (Maroc)

Université de Technologie de Silésie de Gliwice (Pologne)      http://www.polsl.pl/Strony/Witamy.aspx

Brandenburgische Technische Universitat Cottbus (Allemagne)      http://www.tu-cottbus.de/btu/

Université de Laval (Quebec)      http://www2.ulaval.ca/

Hochschule Bremen (Allemagne)      http://www.hs-bremen.de/internet/de/

Hochschule fur Technik, Wirtschaft und Kultur Leipzig (Allemagne)      http://www.htwk-leipzig.de/

Universidade de Vigo (Espagne)      http://www.uvigo.es/

Universidad Nacional Autonoma de Mexico (Mexique)      http://www.unam.mx/

Universite de Montreal (Canada)      http://www.umontreal.ca/

University of Southampton (Angleterre)      http://www.soton.ac.uk/

Universitea Tehnica Cluj-Napoca (Roumanie)      http://users.utcluj.ro/~ignat/

Technische Universitat Berlin (Allemagne)      http://www.tu-berlin.de/

 

 

 

 

Travaux de recherche en cours

  

 

L'encadrement et notre budget

 

Chiffres clés (*) :

  • Personnels : 

- 14 Enseignants - Chercheurs permanents : 5 PR, 9 MCF
- 1 PR Emérite et 1 MCF HdR Emérite
- 2 IGE (1 à temps plein et 1 à 30%)
- 1 Personnel technique pour la gestion du matériel informatique (30%)
- 1 Secrétaire administrative à 100% (depuis septembre 2013)

  • Production scientifique :

- Articles (dans revues à FI) : 34 de 2009 à 2011  

- Brevets : 6 depuis 2014

 

Encadrement doctoral (*) :

54 thèses depuis 1992 (14 en cours)

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Doctorants actuellement au LSEE - Encadrants 

           

 

 Budget du laboratoire pour la période janvier 2008 - décembre 2017 (*) :

  •               
       
              

 

 

 (*) Mise à jour des données : janvier 2018

 

Compétences - Axes de recherches

Les permanents du LSEE travaillent de concert et sur des thématiques en nombre limité mais très pointues. Ainsi, les activités de recherche sont focalisées sur les machines électriques et les composants qui les constituent : du circuit magnétique à leur Système d’Isolation Electrique (SIE) en passant par certains éléments mécaniques. Les études entreprises répondent à 3 objectifs : 

  1. Associer et dimensionner ces composants pour accroître les performances environnementales des machines. Cela englobe l’accroissement de l’efficacité énergétique des machines et l’amélioration de leurs signatures vibratoires et acoustiques ;
  2. Suivre leur dégradation et leur vieillissement avec des méthodes prédictives originales ;
  3. Exploiter des composants ou des matériaux pour adapter le fonctionnement des machines électriques aux hautes températures.

 

Bobine

Evolution historique des activités de recherches du LSEE

A sa création en 1992, le thème phare du LSEE concernait les bruits et vibrations des machines électriques.. Le support des études vibro-acoustiques qui vont être menées pendant plus de quinze ans est un modèle analytique de la perméance d'entrefer. Ce modèle qui permet de tenir compte de l'interaction du stator et du rotor a d'abord conduit à accroître la finesse de définition du bruit des machines. Ensuite, il a montré l'existence du phénomène de résonance de denture et il a permis de créer un lien entre les variations de certaines raies spectrales, dans la gamme de 0-15kHz, des grandeurs externes facilement mesurables (courant  vibrations, pression acoustique, champ magnétique externe) et des défauts internes de la machine comme le court-circuit partiel, le décentrement, les barres cassées. Basé sur la détermination fine du contenu harmonique de l'induction dans l'entrefer, ce modèle a ouvert la voie à l'étude des pertes fers et, notamment, l'influence des dimensions de la machine sur son efficacité énergétique.

Les activités du laboratoire se sont naturellement étoffées au cours des années, donnant aux études menées une couleur bien spécifique dans la communauté française et internationale du Génie Electrique.

 

Trois axes de recherche

Aujourd'hui, les permanents du LSEE travaillent de concert et sur des thématiques en nombre limité mais pointues. Les axes de recherche sont ciblés sur les constituants des machines électriques et le laboratoire se singularise par les méthodes originales développées par ses chercheurs, comme l'analyse fine des informations contenues dans le champ de dispersion, la modélisation analytique, l'éco-conception de machines électriques, la montée en température, etc.

Cliquer ici pour en savoir plus sur les axes de recherches...

 

FaLang translation system by Faboba